Depuis maintenant 9 mois, je possède l’ambition 620 de chez Pfaff que j’ai gagné grâce au défi couture d’Artesane. Après plusieurs mois d’utilisation, je suis enfin en mesure de vous faire un retour constructif sur ce beau bijou que j’adore, euh non… Que j’aime d’amour !!!

I. Les caractéristiques :

Photo machine à coudre pfaff ambition 620 Maunamé matériel

  • 136 points de haute qualité, jusqu’à 7 mm
  • Coupures de fil : Coupe automatiquement les fils supérieurs et de canette, en tirant leurs extrémités sur l’envers du tissu
  • Tension de fil automatique : la tension optimale du fil d’aiguille est réglée automatiquement pour chaque point
  • 2 alphabets de couture majuscules et minuscules, pour une programmation facile
  • Création de séquence : combinez et enregistrez instantanément jusqu’à 60 points et/ou lettres à coudre autant de fois que vous le souhaitez jusqu’à programmation d’une nouvelle séquence.
  • Inversion en miroir latéralement et verticalement
  • Couture en piqué libre avec abaissement des griffes d’entraînement facile d’accès : avec le pied adéquat pour le quilting en piqué libre.

Le matériel :

Filet couvre-bobine, Guide-bord, Rond de feutrine (2), Tournevis, Broche porte-bobine repliable, Découvit, Brosse, Canettes (5), Tournevis pour la plaque à aiguille, Porte-bobine (petit), Porte-bobine (grand), outil multi-usage, Pédale, Cordon d’alimentation, aiguilles, Capot rigide.

Vous pouvez retrouver le détail des caractéristiques ICI

Et si jamais, il y a aussi la notice en ligne qui permet de découvrir toutes les fonctions ICI

Photo machine à coudre
Photo machine à coudre pfaff ambition 620 Maunamé

La machine est équipée d’un capot rigide, ce qui est plutôt pratique pour la protéger de la poussière et durant les transports.

II.Les points forts :

Comme je couds beaucoup, l’ergonomie et le confort de couture sont essentiels. Ce que j’aime dans ce modèle :

  • Elle est silencieuse.. Et ça fait du bien !
    Espace de travail qui est assez large.
  • Les rangements du bras libre sont grand, j’ai choisi de les aménager Cf instagram : ICI.
  • La possibilité de régler la vitesse.
  • Le point d’arrêt automatique.
  • Le grand écran LCD, qui me donne toutes les informations sur mon point, l’emplacement de l’aiguille, la tension, ou le pied à utiliser.
  • Son poids, elle est lourde, ce qui est un signe de qualité, cela indique que les matériaux ne sont pas tous en plastique, et donc elle cassera moins facilement.
  • La machine ne bouge pas, ne tremble pas quand je couds à toute vitesse, elle est robuste.
  • Je peux passer plusieurs épaisseurs sans problème : Jeans, lainage, fourrure, molleton etc…
  • Le coupe fil automatique, alors cette fonction c’est les musts du must ! J’adore !!! J’appuie sur un bouton et hop je peux révéler mon projet sans avoir à tirer le fil, ou prendre mes ciseaux.
  • La possibilité de ne pas utiliser la pédale si je veux coudre ; j’utilise uniquement cette fonction pour les boutonnières, elle se lance et une fois terminé, le processus s’arrête ! Un vrai bonheur ! Je n’ai rien à toucher.
  • L’IDT on en parle un peu plus bas.

Mais aussi :

  • Le point d’arrêt automatique en début et fin de couture.
  • La possibilité de régler la machine de façon à ce que l’aiguille se lève ou reste plantée à la fin de la couture.
  • L’option Infos : Que personnellement, j’utilise tout le temps ! Elle me rappelle quelle aiguille ou quel pied utiliser. Si je dois relever les griffes ou non, et même si je dois entoiler !!! Sans oublier la tension du fil à titre indicatif.

III. Les points de couture :

Photo machine à coudre pfaff ambition 620 Maunamé

La machine possède un large choix de points au total, 135 dont :

  • 30 Points de couture classique avec 7 types de boutonnières.
  • 24 Points de patchwork.
  • 18 Points ”d’aiguille d’art”.
  • 16 Points fantaisies.
  • 35 Points décoratifs.
  • 6 Points pour les techniques de couture type : pose de perles.

Ainsi que deux Alphabets (Latin & Cyrillic).

POINTS de couture

IV. Les boutonnières :

L’un des avantages des machines électroniques, ce sont les boutonnières ! Cela a clairement changé ma vie de couturière ! Sur une machine mécanique, la boutonnière se fait en 4 étapes manuellement. Il suffit de rater une des étapes, pour rater votre boutonnière ! Par exemple, si cela vous arrive sur le pied de col, le projet est fichu on ne verra que ça !

Ici, nous avons 7 types de boutonnières : Fines, standard, arrondie avec ou sans renfort en longueur, à œillet, extensible etc.

Quant au pied, on peut mettre des boutons jusqu’à 3 cm de diamètre.

V. L’IDT (Integrated Dual Transport) :

L’avantage des machines Pfaff, l’IDT, le double entraînement. Il apporte un confort de couture non-négligeable ! Ce sont les griffes d’entraînement de la machine qui attrapent le tissu de manière régulière au-dessus comme au-dessous. Pour vous aider à mieux visualiser, voici une vidéo qui l’explique plus en détail :

https://www.youtube.com/watch?v=WOTWjc3I-1Q

NB : Pensez à relever l’IDT pour coudre vos boutonnières, et certains points décoratifs.

IDT PFAFF

VI. La broderie :

Comme indiqué plus haut, la machine possède aussi une fonction broderie, idéale pour broder des étiquettes.

Il est aussi possible de créer des séquences, avec les motifs décoratifs et la broderie.

broderie Maunamé jeans

VII.Test matières :

C’est bête, mais lorsque je couds des matières comme un lainage, ou le denim je ne suis pas inquiète de voir mon tissu bourrer au départ de la couture. Et c’est tout l’avantage de la fonction IDT, qui entraîne plus facilement mon tissu ! Ça, j’adore !
J’en ai profité pour tester la broderie sur du lainage, du jean et un sergé.

VIII. Vos questions :

1. Pourquoi Pfaff et pas une autre ?
J’ai eu la chance de gagner cette machine il y a plusieurs mois suite au défi couture d’Artesane. Cependant, avant de posséder cette machine, j’avais déjà commencé à regarder chez Pfaff pour l’ambition créative 1.0 que j’avais l’habitude d’utiliser à l’école. C’est vraiment l’IDT qui m’intéressait et la réputation sur la qualité des produits Pfaff, j’avais déjà une machine électronique, mais je cherchais quelque chose de plus robuste.

Aujourd’hui, dans le cadre de mes études, j’ai accès à différentes machines familiales disponibles à l’école. Entre autres : Bernina 215, Janome…Et ce qui différencie  Pfaff c’est l’ergonomie, le confort de couture, et l’esthétique du modèle.

2. Les limites des boutonnières : Épaisseurs, taille de boutons?
Au niveau des épaisseurs pour les boutonnières, je n’ai pas eu de soucis pour en faire sur le jean, ou sur mon blazer en lainage. La taille du bouton dans l’outil peut être maximum de 3 cm de diamètre.

3. Idéale pour les débutants ?
De mon point de vue, cette machine offre un confort de couture assez important. Souvent, lorsque je donne des cours de couture les élèves adorent la fonction coupe fil, et l’ergonomie qu’elle propose, cependant ils n’ont pas forcement le recul d’une machine mécanique.

Pour avoir commencé la couture sur une machine mécanique, il est vrai que l’électronique apporte vraiment un plus surtout au niveau des boutonnières et pour moi ce n’est pas négligeable.

Pour une personne qui débute la couture, je trouve que ce modèle offre beaucoup de fonctions qui risque de rester inexploitées. De plus, le budget de cette machine reste assez conséquent et je pense que lorsqu’on débute, il n’est pas nécessaire d’investir un tel budget.

4. Est-elle pratique pour les tissus fins ?
Oui.

5. Ses avantages par rapport à une machine mécanique débutante ?
Beaucoup… Tout dépend de l’usage que vous avez de votre machine. J’ai énuméré l’ensemble de ses points fort plus haut dans l’onglet II.

6. Ce que je n’aime pas ?

Si je devais trouver un seul point négatif, ce serait peut-être son poids lorsque je la transporte avec moi dans le métro.

7. Est-il possible de faire du piqué libre ?
Oui, il est possible de faire du piqué libre, il suffit d’acheter le pied compatible qui peut aussi être utilisé pour le raccommodage et de suivre les indications du mode d’emploi.

8. Facile pour coudre des vêtements ? Accessoires ? 
Oui ! Et même pour coudre de la lingerie, ou de l’ameublement.

9. La machine est-elle pratique pour coudre des grosses épaisseurs ? Peut-on coudre du simili cuir ?
Oui, je n’ai pas eu de problème pour coudre des lainages, molletons, et jeans. J’ai aussi cousu du skaï, cependant je recommande d’acheter un pied téflon si jamais vous souhaitez aussi en coudre afin que le tissu glisse plus facilement.

10. Assez d’espace sur la machine quand on passe en bras libre ?
Oui largement !

Conclusion

Pour conclure, cette machine est vraiment géniale ! Elle est pratique, et son utilisation est vraiment facile et ergonomique. De plus, elle tombait à pic dans mes études ! Aujourd’hui, il me serait impossible de m’en passer. En rédigeant cet article, j’ai pu tester des points que je n’utilise pas souvent ou des nouvelles boutonnières et je n’en suis que plus que satisfaite !! L’ergonomie de cette machine, et sa robustesse confirment complétement mon avis concernant Pfaff.

Bref vous l’aurez compris, je l’adore. J’espère que cet article aura pu vous aider, si vous avez besoin d’informations complémentaires, je reste disponible ici, ou sur Instagram.

***

Coralie